Détournement de pots

Quelques plantations bien mesurées

LTAJ-PlantesEnPots

C’était le Rendez-vous aux jardins le weekend dernier et l’occasion pour mes amies et moi de découvrir cette manifestation au Château du Lude, dans la Sarthe. Sous un ciel bleu éclatant et après un pique-nique dans la roseraie, un tour par les cuisines, le parc et le potager, la pelouse des exposants s’offrait à nous. Une cinquantaine de stands nous attendaient avec des plantes vivaces et des annuelles, des arbustes et des rosiers, tous en fleurs et de toutes les couleurs… Bref, le bonheur en pots ! Lire la suite

Soliflores en bois

…ou l’art des bouquets de branches

Soliflore en bois avec branche de cognassier à fleur
Il y a fort longtemps, je m’amusai à faire des trous dans des vieux bouts de bois, à y insérer des tubes à essai et à appeler cela des soliflores. Le tout petit réservoir d’eau permet d’y mettre seulement quelques tiges, un peu comme dans l’art floral japonais de L’Ikebana.

Lire la suite

Ménage de printemps

Place nette pour pousses fraîches !

Nouvelles pousses de Sedum et Allium

En bons jardiniers bio, nous nous sommes tous abstenus de nettoyer nos plates-bandes à l’automne en gardant les squelettes et débris des plantes fanées.
Les feuilles et tiges mortes des vivaces laissées en place ne témoignent pas de fainéantise ou de négligence, mais du souci pour l’écosystème. Elles fournissent de la nourriture aux oiseaux, des abris pour toute sorte de petites bêtes et de l’isolation contre le froid pour les plantes.
Mais avec la sortie des nouvelles pousses, il est temps d’agir et de couper les tiges, d’enlever les feuilles, bref, de faire « prop-net » comme disent les gens d’ici en roulant le « r ». Lire la suite

Les Hellébores…

                …se portent-elles mieux dehors ?

Hellébores en vase
Dans notre jardin froid et venteux les Hellébores fleurissent depuis peu. Comme les touffes s’épaississent avec les années, je me sentais autorisée de couper quelques-unes de ces beautés pour les mettre en vase. Mais le bonheur était de courte durée : quelques heures après le « shooting » elles laissaient pendre leurs têtes encore plus qu’à leur habitude. Lire la suite