Submergée !

La vigne vierge

Après un long sommeil au bois dormant, et sur la demande répétée d’une chère amie, je tenterais bien de réveiller ce blog.
La longue pause de publication correspond peu ou prou à la crise sanitaire du Covid. C’était une phase bizarre où le timide départ de mes enfants de la maison a été stoppé net et où nous nous sommes retrouvés plus que jamais en famille, nombreuse ! Le printemps du confinement restera à jamais dans notre mémoire comme l’un des plus beaux, des plus doux, avec une végétation précoce et abondante et un plaisir aiguisé par la situation d’exception de vivre au milieu de toute cette splendeur !

Lire la suite