Trop de… patates douces

Curry de patates douces et pois chiches

Coincé entre une vague de froid sibérien et un énième épisode pluvieux, le jardinier percheron ne peut s’illusionner sur une prochaine reprise des activités extérieures. La terre, trempée, gelée et à nouveau arrosée abondamment, n’est pas prête à recevoir les semis et espoirs d’une nouvelle année au jardin.
Autant rester en cuisine et se réchauffer avec un bon curry en attendant que la terre fasse de même. Lire la suite

Trop de… fruits rouges

Rote Grütze

Vu le prix de la barquette de framboises bio chez le primeur de la capitale, les amis citadins rigolent légèrement à l’évocations d’un trop de fruits rouges. Mais pour peu qu’on possède un petit lopin de terre avec deux ou trois groseilliers et qu’on aie laisser filer les framboisiers à leur guise, on se retrouve vite avec des kilos de ces petites merveilles ! Lire la suite

Trop d’…ail

Velouté d’ail vert

Dans mon classeur à recettes se trouve une petite coupure du magazine « Gardens illustrated » intitulée Green garlic soup. Je veux l’essayer depuis des années, mais soit l’ail a gelé en hiver, soit il s’est noyé comme en mai dernier, soit j’ai raté le moment, comme ça risque d’être le cas encore cette année si je ne m’y mets pas tout de suite. Lire la suite

Trop de… temps : faites pousser un gâteau !

Fermentation facile avec Hermann

ltaj-fermentationpourgateau

Au début des années quatre-vingt, dans ma petite ville natale de l’Est-Westphalie, nous accueillions un drôle de pensionnaire dans notre frigo : Hermann, une pâte fermentée d’aspect peu engageant. La mère d’une amie de ma sœur nous l’avait passée mais ça aurait pu être la voisine car tout le monde semblait avoir un Hermann chez soi à ce moment-là. Incrédule, j’écoutai les instructions de ma sœur selon lesquelles il fallait nourrir et quotidiennement tourner Hermann, et au dixième jour en faire un gâteau ! Lire la suite

Trop de… butternut

« Doubeurre » farcieltaj-butternut

Cela fait déjà plusieurs semaines que j’ai rentré toutes mes courges afin de les abriter d’un éventuel gel. A part un imposant potiron ‘Rouge vif d’Étampes’ et quelques petites courges ‘Bonbon’, le gros de ma récolte est constitué de ‘Butternuts’. Les deux pieds achetés pour remplacer mes semis ratés ont donné une dizaine de beaux fruits. Et même si on peut les garder pendant tout l’hiver, il n’est jamais trop tôt pour commencer à les manger. Lire la suite