Un grand bouquet de roses

Razzia au jardin blanc

Les roses au jardin blanc ont été une déception cette année : la faute incombe en grande partie à la jardinière mais aussi au manque d’eau depuis deux mois. Les efforts d’arrosage ayant été concentrés sur le potager, les plantes n’ont pas pu donner le meilleur d’elles-mêmes. En décidant de les tailler radicalement j’espère me procurer une floraison tardive, et récolte en même temps un gros bouquet de roses. Lire la suite

Trop de… fruits rouges

Rote Grütze

Vu le prix de la barquette de framboises bio chez le primeur de la capitale, les amis citadins rigolent légèrement à l’évocations d’un trop de fruits rouges. Mais pour peu qu’on possède un petit lopin de terre avec deux ou trois groseilliers et qu’on aie laisser filer les framboisiers à leur guise, on se retrouve vite avec des kilos de ces petites merveilles ! Lire la suite

Trop d’…ail

Velouté d’ail vert

Dans mon classeur à recettes se trouve une petite coupure du magazine « Gardens illustrated » intitulée Green garlic soup. Je veux l’essayer depuis des années, mais soit l’ail a gelé en hiver, soit il s’est noyé comme en mai dernier, soit j’ai raté le moment, comme ça risque d’être le cas encore cette année si je ne m’y mets pas tout de suite. Lire la suite

Bouquet d’avril

J’ai pris une bonne résolution : plus jamais je ne partirai au mois d’avril ! Après une dizaine de jours passés en Allemagne, où il faisait froid et moche, ici mon jardin a « explosé ». La douceur du printemps a profité aux mauvaises herbes, comme aux fleurs que j’avais quittées au stade de boutons serrés. Mais avant de m’attaquer aux indésirables, je vais ramener une grande brassée de tout ce qui fleurit à la maison pour en faire un bouquet. Lire la suite

Bon débarras…

Tout doit disparaître !

ltaj-platebandeenfevrier

Au premier rayon de soleil, le moment est venu de faire un petit tour d’inspection au jardin. La tendance de laisser les vivaces en place pendant l’hiver nous donne des plates-bandes bien remplies. Mais à la vue de tout ce qui reste sur pied, une légère panique s’empare du jardinier : tout doit disparaître et vite, car au sol la nouvelle végétation se déploie déjà ! Lire la suite

Trop de… temps : faites pousser un gâteau !

Fermentation facile avec Hermann

ltaj-fermentationpourgateau

Au début des années quatre-vingt, dans ma petite ville natale de l’Est-Westphalie, nous accueillions un drôle de pensionnaire dans notre frigo : Hermann, une pâte fermentée d’aspect peu engageant. La mère d’une amie de ma sœur nous l’avait passée mais ça aurait pu être la voisine car tout le monde semblait avoir un Hermann chez soi à ce moment-là. Incrédule, j’écoutai les instructions de ma sœur selon lesquelles il fallait nourrir et quotidiennement tourner Hermann, et au dixième jour en faire un gâteau ! Lire la suite