Chrysanthèmes, je vous aime

Chrysanthème à fleurs incurvées-récurvées

Il n’est pas facile d’avouer aimer une plante qui est essentiellement cultivée pour égayer les cimetières à la Toussaint. Les grosses « boules » à petites fleurs omniprésentes manquent peut-être un peu de subtilité de par l’uniformité de leurs couleurs, les teintes sont néanmoins agréables et bienvenues à une époque de l’année où plus grand-chose d’autre fleurit. Et pourtant, tout en étant vivaces, elles sont considérées par les producteurs et les acheteurs comme des plantes jetables. Ce n’est pas rendre justice à l’histoire mouvementée d’un genre incroyablement varié et cultivé depuis des millénaires !

Les chrysanthèmes sont originaires des régions arctiques du nord et du centre de la Russie, de la Chine et du Japon. En Chine, la culture de Chrysanthemum indicum date au moins de la dynastie Shang (de -1600 à -1046 avant notre ère), mais le véritable boom des chrysanthèmes ornementaux commence sous la dynastie Tang (de 618 à 907) avec l’apparition de nombreux cultivars différents. A l’époque Edo, qui débute vers 1600, les Japonnais découvrent à leur tour l’incroyable malléabilité du genre qui s’hybride très facilement.

Chrysanthème à fleur tubulée-spatulée
Chrysanthème à fleurs tubulées-spatulées

Au début du Vingtième siècle en France, puis dans les années Vingt en Angleterre et dans les années Trente aux Etats-Unis, les pépiniéristes produisent des douzaines de nouveaux cultivars qui, de plus, étaient résistants au froid et faciles à cultiver au jardin. A la fin des années Trente, elles étaient même devenues les fleurs les plus populaires dans les jardins anglais. Mais pendant la Seconde Guerre mondiale, les Anglais, sommés de cultiver les légumes pour nourrir le pays avec la campagne « Dig for victory ! » (Labourez pour la victoire !), enfouissaient leurs fleurs. Victime collatérale de ces efforts de guerre, le chrysanthème des jardins ne s’est jamais remis de la perte de nombre de variétés rustiques depuis.

Le tableau explicatif de "L'encyclopédie universelle des 15000 plantes et fleurs de jardin" de Bordas
Le tableau explicatif de « L’encyclopédie universelle des 15000 plantes et fleurs de jardin » de Bordas

Pour s’aider à se repérer parmi la multitude de variétés cultivées, on les classe par formes d’inflorescences et par périodes de floraison. Les « hâtifs » fleurissant en septembre-octobre, les « mi-hâtifs » en novembre et les « tardifs » en décembre-janvier.LTAJ-ChrysanthemesAuJardinLa culture des chrysanthèmes a la réputation d’être un peu enquiquinante ! D’abord, il est difficile de connaître la rusticité des chrysanthèmes des fleuristes que j’achète pour embellir ma terrasse en novembre, car ils n’ont pas d’étiquette avec leurs noms. Du coup, je les considère comme gélifs, et je mets leurs pots à l’abri des plus forts gels pendant le reste de l’hiver. Ensuite, il faut les ressortir au printemps, moment du rempotage, et leur offrir un bon engrais car ils sont très gourmands. En avril, on doit rabattre les touffes pour favoriser le départ de pousses latérales afin d’obtenir plus de fleurs. Enfin, pendant l’été, on arrose régulièrement et copieusement.
Cette été, ne pouvant assurer un arrosage quotidien, j’ai planté mes chrysanthèmes dans un massif à mi-ombre en les paillant bien. A part un pied qui, à mon avis, a « chopé un champignon », les plantes ont fleuri généreusement !LTAJ-ChrysanthemesRecurveIncurveMais pourquoi se limiter aux chrysanthèmes à petites fleurs, alors qu’il existe des « choux » invraisemblables ? Ceux que j’ai trouvés aux « soldes » cette année sont de forme incurvée-récurvée avec un contraste de couleur intérieur-extérieur spectaculaire.

Chrysanthèmes à fleurs récurvées
Chrysanthèmes à fleurs récurvées

Les variétés à très grosses fleurs demandent le pincement des tiges latérales afin de favoriser la croissance d’un gros bouton terminal sur chaque tige. Mes « choux » de l’année dernière portaient des pompons récurvés d’une étonnante couleur chatoyante. A leur deuxième automne, le feuillage est moins sain et mon pincement encore amateur, mais ils se portent bien dans le massif et se préparent à déployer leurs pétales d’un jour à l’autre.LTAJ-ChrysanthemesEnBoutons

P.S. : Il existe des variétés de chrysanthèmes vivaces et rustiques au jardin chez des pépiniériste spécialisés. Parmi les plus faciles à trouver en France il y a : Chrysanthemum x rubellum ‘Clara Curtis’, Chrysanthemum x rubellum ‘Mary Stoker’ et Chrysanthemum x rubellum ‘Red Velvet’, entre autres…

 

 

 

2 réflexions sur “Chrysanthèmes, je vous aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s