Trop de… bettes

Bettes au piment et au citronltaj-poireebettesblettes

Si vous avez dû en manger à la cantine dans votre enfance, il y a des chances que vous n’aimiez pas les bettes. Trop et mal cuites, elles ont de quoi décourager les plus affamés. Mais les temps et les recettes ont changé, et celle que je propose vous fera oublier tout ce qui vous détournait jusqu’à présent de ce valeureux légume.

Aussi appelé blette ou poirée, Beta vulgaris est une plante bisannuelle de la famille des chénopodiacées. De culture facile dans un bon sol profond, on sème les graines en place au printemps, arrose régulièrement, et attend que la belle plante aux feuilles et tiges décoratives se développe.
Ces dernières années, les bettes à cardes colorées ont été plantées dans des massifs à fleurs, notamment pour égayer les rond-points. Personnellement, leur vue me ravit plus au potager et je préfère les choisir pour leur goût plutôt que pour leur couleur. Cela étant dit, même au potager la recherche de la beauté est légitime et y est pour beaucoup dans le plaisir qu’il procure !

Si on laisse les plantes monter en graine, on va trouver des plantules un peu partout. Comme on n’a pas besoin de beaucoup de plantes, on peut en laisser une ou deux là où ça ne gêne pas. De cette manière, ma voisine se retrouve chaque année avec une belle masse de bettes vert clair. Depuis longtemps mes bettes proviennent de cette variété que j’appelle ‘Madeleine’ en son honneur, mais cette année mes semis spontanés n’ont pas aimé l’excès d’humidité et j’ai dû acheté deux pieds d’une variété vert foncé à larges cardes blanches.ltaj-blettesacardeblanche
En comparaison avec la variété de ma voisine, qui doit être une ‘Blonde à carde blanche’, j’ai constaté que je préfère le ratio « plus de feuille/moins de carde ». Il existe même une variété ‘Verte à couper’ avec des tiges très minces que je compte essayer l’année prochaine. En attendant, la recette qui suit était délicieuse avec les grosses cardes charnues.

Pour les bettes au piment et au citron* pour quatre personnes, il vous faut :

  • 40 g de raisins secs
  • 2 c.à s. d’huile d’olive
  • 50 g de noisettes ou d’amandes concassées
  • 2 gousses d’ail
  • une belle botte de bettes
  • 1 petit piment vert ou rouge sans les pépins
  • sel ou sauce soja
  • zestes d’un citron
  • 2 c.à s. de jus de citron

ltaj-bettesaupimentingredientsMettez d’abord les raisins secs à tremper dans de l’eau. Puis faites revenir les noisettes ou amandes dans l’huile d’olive jusqu’à ce qu’elles soient dorées. Ajoutez l’ail finement haché en faisant attention de ne pas le laisser brunir. Ajoutez les bettes coupées en lanières et morceaux.ltaj-bettescoupees
Après deux minutes de cuisson, baissez le feu et ajoutez le piment finement haché, les raisins égouttés et du sel (au lieu du sel, j’aime utiliser de la sauce soja que je délaye dans un peu d’eau). Laissez cuire le temps qu’il faut pour ramollir les légumes à votre goût, ajoutez le jus de citron et les zestes. Rectifiez l’assaisonnement, éventuellement avec un peu de sucre, mais attention aux raisins déjà bien sucrés !

Ces bettes accompagneront très bien du poisson ou de la viande grillée, mais pour un repas végétarien, voire végétalien !, servez-les sur des pâtes, du riz ou du quinoa.

ltaj-bettesaupimentetcitron

 

* A nouveau une recette d’Elisabeth Raether, parue dans la rubrique « Wochenmarkt » du Zeitmagazin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s