Au potager, c’est Venise

Sortons les gondoles !

LTAJ-InondationAuPotager

Quand, en 2012, j’ai pu choisir un nouvel emplacement pour mon potager, le critère primordiale était l’ensoleillement. Mon ancien potager souffrait d’un manque de lumière, les rayons du soleil ne dépassaient les grands arbres qu’à partir de midi. Le nouveau potager, lui, devait pleinement profiter des bienfaits de notre astre. Peu m’importait que son emplacement se trouvait dans une légère cuvette qu’on n’avait que vaguement nivelée.  Lire la suite

Nouvelle vie pour seau percé

Le « seau d’étape »
LTAJ-SceauAvecHerbes

Le retour des beaux jours va de pair avec le retour des vide-greniers dans la campagne percheronne. Mais en ce moment, il est dur pour moi de troquer une matinée ensoleillée au jardin contre une ballade aux villages alentours. Les mauvaises herbes poussent tellement vite qu’il ne faut pas tourner le dos. Sauf peut-être pour aller à la chasse au seau percé ! Lire la suite

Le bouquet qui se ressème

 La tendance du « self-seeding »

LTAJ-GrosBouquet

Au retour des vacances, mon jardin était toujours plongé dans la torpeur de la canicule et de la sécheresse. Il n’avait plu que quelques millimètres et les arrosages avaient été concentrés autour des plantes potagères. Mais à mon grand étonnement, les fleurs ne semblaient pas tant souffrir que cela, notamment les annuelles qui se portaient plutôt bien. Lire la suite

Ménage de printemps

Place nette pour pousses fraîches !

Nouvelles pousses de Sedum et Allium

En bons jardiniers bio, nous nous sommes tous abstenus de nettoyer nos plates-bandes à l’automne en gardant les squelettes et débris des plantes fanées.
Les feuilles et tiges mortes des vivaces laissées en place ne témoignent pas de fainéantise ou de négligence, mais du souci pour l’écosystème. Elles fournissent de la nourriture aux oiseaux, des abris pour toute sorte de petites bêtes et de l’isolation contre le froid pour les plantes.
Mais avec la sortie des nouvelles pousses, il est temps d’agir et de couper les tiges, d’enlever les feuilles, bref, de faire « prop-net » comme disent les gens d’ici en roulant le « r ». Lire la suite