Nouvelle vie pour seau percé

Le « seau d’étape »
LTAJ-SceauAvecHerbes

Le retour des beaux jours va de pair avec le retour des vide-greniers dans la campagne percheronne. Mais en ce moment, il est dur pour moi de troquer une matinée ensoleillée au jardin contre une ballade aux villages alentours. Les mauvaises herbes poussent tellement vite qu’il ne faut pas tourner le dos. Sauf peut-être pour aller à la chasse au seau percé !
Les brocanteurs ont évidemment tout intérêt à ce que leurs seaux ne soient pas percés et s’essayent à toutes sortes de réparations plus ou moins durables qui font grimper le prix de l’objet. Mais moi, je suis à la recherche de seaux percés, justement, bien moins chers, pour en faire des « seaux d’étape ».LTAJ-SceauPerce
Cette expression, « seau d’étape », ne vient pas de moi mais d’un magazine allemand de jardinage. Sans l’appeler « Etappeneimer », j’en possède un depuis fort longtemps : il s’agit tout bêtement d’une poubelle de jardin que l’on dispose à un endroit stratégique. En effet, qui peut s’empêcher d’arracher une mauvaise herbe par ci, un pissenlit par là, lors d’un petit tour de jardin ?
Soit on se retrouve avec les mains pleines de verdure au bout de quelques minutes, soit on sème de petits tas tout le long du parcours où les indésirables reprennent racines dès la prochaine pluie. C’est là que le seau d’étape rend son précieux service : accueillir les végétaux en attendant le passage de la brouette qui emmène tout le monde au tas définitif.

LTAJ-SceauSansFond

Mon premier seau d’étape ne méritait même pas l’appellation de seau percé, il n’avait tout simplement plus de fond (celui qui me l’a vendu a forcément fait une affaire !). A l’époque, mes enfants jouaient encore au bac à sable où je vis un jour le futur fond de mon seau : un tamis rose d’un diamètre presque parfait. Quelques découpes suffisaient pour qu’il tienne sur les bords de l’ancien fond.LTAJ-SceauAvecPassoire
Car le seau d’étape doit nécessairement laisser passer l’eau de pluie si on ne veut pas se retrouver avec un purin de mauvaises herbes en un rien de temps.
Ce premier seau se trouve sur ma terrasse, là où les oiseaux sèment le blé de leur mélange à graines dans le gravier. Grâce à eux j’ai toujours quelque chose à désherber vu la facilité avec laquelle ça germe. Ce seau est aussi très bien placé pour y jeter mes bouquets fanés si une certaine flemme m’empêche de les porter jusqu’au tas de compost.LTAJ-TroisSeaux

Au potager, je m’efforce de passer la sarclette comme je passerais le balai à la maison (si je n’étais pas au jardin). Il est évidemment plus facile de sarcler fréquemment de toutes petites touffes d’herbes que de venir à bout de sujets bien enracinés. En plus, elles se détachent aisément sur les passe-pieds ensablés. LTAJ-Sarclette
Il m’arrive ainsi de sortir juste pour nettoyer un seul chemin de quelques mètres de long. Curieusement, le petit plus de courage qu’il faut pour amener l’herbe sarclée à sa décharge me manque souvent. Le seau qui se trouve à cet étape est donc le bienvenu et toujours plein.
Tous ces petits arrangements avec la flemmardise ne peuvent tout de même m’épargner l’étape finale : tous en brouette et en route pour la station de compostage !
LTAJ-SeauxDEtape

2 réflexions sur “Nouvelle vie pour seau percé

  1. Je vais mettre en pratique car bien souvent je laisse de petits tas sur la pelouse jusqu’au passage de la tondeuse, pas bien! Tres belle idée que vous partagez, merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s