Trop de…potiron

La soupe au potiron et aux poires

recette soupe au potiron

Alors qu’il est presque temps de semer les courges à l’intérieur, sortons d’urgence notre dernier potiron de la réserve pour en faire une énième soupe. J’aurais pu intituler : « trop marre du potiron ! ». Car si on est respectueux des saisons, cela fait déjà belle lurette qu’on mange les produits qui ont poussés l’année dernière et ont passés l’hiver en cave, dans le sable ou  au congélo.

Mais cette soupe varie les plaisirs par l’ajout de poires bien mûres et d’herbes fraîches. Elle est tirée du livre L’Art de jardiner de Martha Stewart, (La Maison rustique) et convient pour 6 personnes.

  • 2 c.a.s de beurre
  • 2 oignons finement hachés
  • 1 blanc de poireau émincé
  • 2 échalotes finement hachées
  • 1 kg de potiron, pelé, égrené et coupé en morceaux de 5 cm
  • 2 poires mûres, pelées et coupées en morceaux
  • 3 carottes coupées en petits morceaux
  • 1,2 à 1,5 l (selon l’épaisseur désirée) de bouillon de poule, maison de préférence*
  • 15 cl de crème liquide
  • sel, poivre du moulin
  • 6 feuilles de sauge fraîche
  • 1 branche de thym frais
  • 15 cl de crème fraîche
  • quelques gouttes de jus de citron, selon votre goût

épluchures de légumes

Dans une cocotte à fond épais, faites fondre le beurre à feu moyen. Ajoutez les oignons, le poireau et les échalotes. Faites-les revenir 5 à 7 min, jusqu’à ce qu’ils soient fondus, mais sans les faire roussir.
Ajoutez le potiron, les poires et les carottes et remuez jusqu’à ce que le potiron commence à ramollir. Ajoutez le bouillon et le thym. Couvrez et laissez mijoter 30 min jusqu’à ce que les légumes soient cuits.
Retirez le thym. Mixez la soupe à l’aide d’un mixeur plongeur ou passez-la dans un moulin à légume. Ajoutez la crème et assaisonnez avec sel, poivre et quelques gouttes de jus de citron.
Décorez les assiettes à soupe avec les feuilles de sauge et de thym et quelques cuillerées de crème fraîche.

* Pendant longtemps je rechignai à faire du bouillon moi-même parce que la liste des ingrédients est souvent longue comme le bras. Mais j’ai découvert dans un livre de recettes de Lucinda Scala Quinn, Les hommes ont faim, (Hachette cuisine) qu’on pouvait tout aussi bien jeter les os du poulet dans de l’eau salée, laisser mijoter 3 h, filtrer et basta !
Depuis, les carcasses de poulet rejoignent très rarement mon composteur avant d’avoir donné un délicieux bouillon maison.

Au jardin, la culture du potiron et des autres courges est facile et gratifiante. Je sème les graines directement dans des trous remplis de compost début mai, dès que les gelées ne sont plus à craindre. Pour aider la levée, je couvre chaque semis avec un bocal en verre en guise de cloche. Cette manière de faire produit des plantes plus résistantes aux attaques des limaces que celles élevées en godet à la maison.
Au stade de 4-5 feuilles, on peut tailler au-dessus de la seconde feuille pour inciter le développement de 2 tiges secondaires. A l’apparition des fruits, on taille après la deuxième feuille au-dessus du fruit.
Il ne reste plus qu’à pailler entre les plantes espacées d’au moins un mètre, et à arroser quand il fait vraiment sec.
Les courges se récoltent quand leurs pédoncules durcissent, que les feuilles s’abîment et avant le premier gel. Il faut faire très attention de ne pas les heurter sous peine de les voir pourrir très vite.
Sur le paquet de graines de potiron du semencier Caillard, on peut lire que « les courges et potirons sont parmi les légumes les plus riches en provitamine A, et contiennent plus de calcium que le fromage blanc, plus de magnésium que le chocolat et plus de fer que le lentilles ! Ils contiennent des fibres douces et des molécules laxatives qui leur confèrent un pouvoir pour lutter contre la paresse intestinale » (!).

A part le Potiron rouge vif d’Étampes que je cultive pour son aspect décoratif, j’ai une nette préférence pour les courges Butternut, le Potimarron et notamment le Potiron Buttercup Burgess. Tous ont un goût plus parfumé et sucré et se cuisinent plus aisément grâce à leur plus petite taille.

 

 

3 réflexions sur “Trop de…potiron

  1. Soupe délicieuse je confirme !!
    L ai déjà savourée chez nos amis
    Elle était d ailleurs plus goûteuse que chez moi…peut être me manquait il l environnement …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s